Business

Face à la polémique, Domino’s Pizza retire son improbable offre commerciale pour les “Karen”

  • Polémique


L’enseigne de pizzas fast-food en Nouvelle-Zélande avait lancé une offre pour les femmes qui s’appellent “Karen”, mais elle a dû la retirer.

Une “Karen” est une mère de famille blanche d’âge moyen considérée comme odieuse. C’est en fait un prénom utilisé comme insulte ces dernières années sur les réseaux sociaux aux Etats-Unis pour les femmes qui se comportent mal en public : hargneuses, de mauvaise foi, égoïstes et racistes. Plus récemment, elle est utilisée pour les femmes qui refusent de porter des masques de protection, notamment en Australie. En Nouvelle-Zélande, l’enseigne Domino’s Pizza avait lancé une promotion pour les “gentilles Karen” mais elle a dû retirer son offre, face à une levée de boucliers, selon la BBC. Certains ont qualifié l’initiative de “sourde” car elle ignore les problèmes sous l’insulte “Karen” et récompense un privilège.

Domino’s pizza avait posté un message sur les pages Facebook australiennes et néo-zélandaises de la chaîne, “appelant toutes les gentilles Karen” à se manifester. Les femmes avec ce prénom devaient alors envoyer un texte pour convaincre l’enseigne de leur gentillesse, réhabilitant le prénom et voulant “rapprocher les gens et célébrer toutes les bonnes Karen en leur offrant une pizza gratuite !” disait le message marketing, relayé par le New Zealand Herald. Mais l’offre a été immédiatement critiquée : beaucoup ont estimé que le mouvement “anti Karen” n’affectait que les femmes blanches privilégiées. “Si quelques femmes appelées Karen ne peuvent pas supporter ce mème, elles devraient essayer de supporter 400 années d’oppression” disait par exemple un message sur Twitter. “Karen n’a pas besoin d’être défendue” écrit encore un usager.

L’insulte “Karen” jugée elle-même raciste

D’autres ont demandé à l’enseigne Domino’s de s’occuper plutôt de vraies causes, comme donner des pizzas à ceux qui en ont vraiment besoin, les sans-abris par exemple. Cependant, beaucoup pensent aussi que l’insulte elle-même est raciste et misogyne puisqu’elle vise une catégorie de la population. Domino’s a décidé de s’excuser et de retirer l’offre en Nouvelle-Zélande. Elle voulait juste “donner le sourire aux consommateurs qui font de bonnes choses : Karen l’infirmière, Karen l’enseignante, Karen la maman”. En Australie, la promotion s’est achevée vendredi 31 juillet. Elle n’y a pas été perçue de la même manière.


©
Capital

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close