World

John Bolton, l’ex-conseiller de Donald Trump, l’accuse d’avoir cherché l’aide de la Chine pour sa réélection

Une action en justice a été engagée mardi par le gouvernement américain afin de bloquer la publication, prévue le 23 juin, du livre de John Bolton. 

L’ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, accuse le président américain d’avoir cherché l’aide de la Chine pour gagner sa réélection en novembre, selon des extraits explosifs d’un livre à paraître, publiés par des médias américains, mercredi 17 juin.

L’ex-conseiller raconte qu’en juin 2019, Donald Trump avait “détourné la conversation sur la prochaine élection présidentielle, en faisant allusion à la capacité économique de la Chine et en plaidant auprès de Xi pour qu’il fasse en sorte qu’il l’emporte”, selon des extraits publiés simultanément par le Wall Street Journal, le New York Times et le Washington Post (en anglais). 

Lors de cette rencontre en marge du sommet du G20 à Osaka, le président américain “a souligné l’importance des agriculteurs et de l’augmentation des achats chinois de soja et de blé sur le résultat de l’élection”, écrit dans ses mémoires ce faucon républicain, hostile au multilatéralisme et volontiers va-t-en-guerre.

Les fuites dans la presse surviennent au lendemain de l’annonce d’une action en justice de l’administration Trump pour tenter de bloquer la parution prévue le 23 juin de cet ouvrage, intitulé The Room Where It Happened, A White House Memoir (La pièce où ça s’est passé, un mémoire de la Maison Blanche). 

“Les conversations de Trump avec Xi reflètent non seulement les incohérences de sa politique commerciale mais aussi l’interconnexion dans l’esprit de Trump entre ses propres intérêts politiques et l’intérêt national américain”, poursuit John Bolton, 71 ans, conseiller à la sécurité nationale d’avril 2018 à septembre 2019.

“Celle-ci et d’innombrables autres conversations similaires avec Trump ont confirmé un comportement fondamentalement inacceptable qui érode la légitimité même de la présidence”, accuse-t-il. 

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close