Business

La Bourse de Paris commence la semaine du bon pied

La Bourse de Paris a clôturé en nette hausse de 1,43% lundi, les investisseurs se concentrant sur les signaux positifs liés à la poursuite des déconfinements en Europe.

L’indice CAC 40 a pris 67,34 points à 4.762,78 points. Vendredi, il avait reculé de 1,59%.

“La pandémie semble contenue” en Europe et “les marchés profitent de ces bonnes nouvelles” a souligné auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, un analyste de Dôm Finance.

“Certaines statistiques montrent en outre que les conséquences économiques pourraient être moins importantes que prévu”, a-t-il poursuivi, en prenant l’exemple du marché automobile français.

“Certes les baisses restent fortes, mais ces chiffres permettent de penser que dès le confinement a été levé, les ventes ont tout de suite repris”, a-t-il analysé.

Le marché automobile français a ainsi encore plongé en mai de 50,34% sous l’effet des mesures de confinement, toutefois les constructeurs discernent des premiers signes de reprise.

L’activité du secteur manufacturier français s’est de son côté contractée moins fortement en mai qu’en avril et celle des Etats-Unis s’est un peu redressée en mai également.

Ils ont aussi été encouragés par des signes de reprise en Chine, où l’activité manufacturière a rebondi plus que prévu en mai grâce à la levée des restrictions dues à l’épidémie de Covid-19.

Par ailleurs, “les mesures annoncées par Donald Trump vendredi concernant Hong Kong se sont avérées surtout symboliques, ce qui a été accueilli avec soulagement” par les marchés européens, a également estimé M. Larrouturou.

Les marchés en Europe ont rattrapé “une partie du terrain perdu vendredi du fait que le président Trump a adopté une attitude plus douce qu’escompté vis-à-vis de la Chine”, a aussi noté David Madden, analyste pour CMC Markets.

Pour dénoncer une loi controversée sur la sécurité nationale que Pékin veut imposer à Hong Kong, Donald Trump avait demandé vendredi à son administration de mettre fin aux mesures commerciales préférentielles accordées à cette ancienne colonie britannique.

Les acteurs du marché redoutaient que le président américain ne sape les efforts réalisés pour aboutir à une première phase d’un accord commercial avec la Chine signée en janvier en prônant de nouvelles sanctions commerciales contre le géant asiatique.

Le secteur automobile a été porté par les premiers signes de reprise. Peugeot a pris 4,61% à 13,40 euros et Renault 6,19% à 21,46 euros.

Les banques ont aussi eu le vent en poupe, à l’image de Société Générale (+4,44% à 13,82 euros), Crédit Agricole (+2,45% à 8,02 euros) et BNP Paribas (+3,81% à 33,49 euros).

Sanofi a gagné 1,33% à 88,69 euros après avoir finalisé la vente de la quasi-totalité de ses parts au sein de son partenaire américain Regeneron.

EDF a progressé de 1,63% à 8,09 euros après une avancée notable dans le gigantesque chantier de la centrale nucléaire Hinkley Point C en Angleterre.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close