World

les Pékinois se plient aux mesures de restriction après la découverte de nouveaux de cas de coronavirus

Une centaine de personnes ont été testées positives au Covid-19 après la découverte d’un foyer de contamination dans un marché de gros de la capitale chinoise.

Les rues de la capitale se sont vidées, les écoles ont fermé, les enfants ont repris leur cours en ligne et restent à la maison comme l’ont conseillé les autorités de la ville. Sur les grands axes autour de Pékin, les autoroutes sont désertes et près de 70% des vols ont été annulés mercredi 17 juin.

>> Coronavirus : reconfinement local, campagne de tests… Comment les pays confrontés à une résurgence de cas tentent de prévenir une seconde vague

Les 21 millions de Pékinois se plient aux mesures très strictes mises en place par les autorités pour enrayer une situation qualifiée “d’extrêmement grave”. Il y a six jours un foyer infectieux a été découvert sur le marché de gros qui fournit la capitale chinoise, 137 personnes sont positives au Covid-19. Progressivement, la capitale se coupe du reste du pays.

Monsieur Wang, un retraité promène rapidement son chien, il a remis son masque, et a décidé de patienter. “Le contrôle du gouvernement est strict, explique-t-il. Il nous conseille de ne pas sortir si ce n’est pas nécessaire. Ce n’est pas la peine de se faire du souci : depuis l’apparition de l’épidémie, le gouvernement a eu de l’expérience, et a pris des mesures.” 

Beaucoup de gens sont dépistés, notre résidence nous a interrogés par l’application We chat pour savoir qui est allé sur le marché.Monsieur Wang, habitant de Pékinà franceinfo

Près de l’une des plus grandes boîtes de nuit pékinoises, des commerces tentent de survivre depuis des mois. Le patron d’un petit restaurant dîne avec deux employés assis sur un tabouret dans la rue. Il espère attirer des clients. “On a mis les tables dehors, mais on a très peu de clients, déplore-t-il. Les boîtes de nuit du quartier sont fermées. Tous les soirs, on attend les clients. Avant ce petit restaurant accueillait une centaine de personnes, maintenant c’est la moitié. C’est très dur, on commençait à avoir de l’espoir, mais l’épidémie est revenue, tout s’effondre.” 

Pékin est en guerre contre le Covid-19, et au bord du blocus. Il faut désormais un test de dépistage négatif pour sortir de la capitale. Les Pékinois ont bien compris la stratégie : aller vite et éviter ce qui s’est produit à Wuhan. Monsieur Li approuve les mesures gouvernementales : “Il y a des dizaines de cas, ça va ! Il y a une grande différence par rapport aux États-Unis, les Pékinois savent se protéger. Le gouvernement renforce les mesures, c’est obligatoire, c’est son devoir.”

La vie est plus importante ! Ça passe avant la reprise de l’économie et l’ouverture des écoles. Je ne trouve pas que les mesures soient extrêmes et exagérées.Monsieur Li, habitant de Pékinà franceinfo

Une campagne de dépistage et de traçage est en cours, c’est la chasse au coronavirus.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close