Sports

rendez-vous pour les demi-finales féminines de la Coupe de France

Après les deux finales de coupe masculines, l’heure de la reprise a également sonné pour le foot féminin. Les Lyonnaises tenantes du titre et championnes de France se déplacent à Guingamp dimanche, quant leurs rivales parisiennes sont attendues à Libourne contre Bordeaux.

On l’a vu en finale de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue chez les hommes, le PSG a peiné pour s’imposer. Chez les femmes, ce sont les Lyonnaises, tenantes du titre et championnes de France, qui sont favorites. Mais les cinq mois de coupure liée au coronavirus pourraient bien aussi rééquilibrer les débats explique leur entraîneur, Jean-Luc Vasseur. “C’est sûr que ces prochaines échéances vont être particulières. On a été coupé depuis longtemps. On a bien travaillé mais on a peu de matchs encore pour avoir des certitudes, confie-t-il, ajoutant que l’émotion monte “très vite puisqu’on est déjà sur une demi-finale et on est tenant du titre”.

Les cinq changements autorisés post-Covid peuvent également aider, sachant que Lyon, Paris et Bordeaux se tenaient en sept points avant l’arrêt du championnat fin février. La milieue de terrain et capitaine des Girondines Charlotte Bilbault prévient : les Bordelaises montées en D1 en 2016 joueront crânement leur chance : “Ça ne fait pas très longtemps qu’on est en D1, donc forcément le club se construit aussi. Un groupe se construit. On essaye qu’il le fasse de plus en plus vite. En tout cas, on est très contentes d’être en demi. On va représenter au mieux les couleurs du club, donner une très belle image de l’équipe féminine et tenter de donner une meilleure visibilité que l’année dernière”.

En 2018, les Parisiennes avaient réussi l’exploit de remporter la Coupe de France. Lors de ces coupes ou ces matchs à élimination directe, tout peut se passer, comme vendredi dernier où Parisiens et Lyonnais ont dû se départager avec une séance de tirs au but en finale de la Coupe de la Ligue. C’est pourquoi les Parisiennes ont fait leurs gammes, confesse la milieue de terrain du PSG, Grace Geyoro. “On sait que ça peut être aussi la clé de ce match et ce n’est jamais facile de passer aux tirs au but”.

On va rester concentrées et donner le maximum. Grace Geyoro, milieue de terrain du PSGà franceinfo

 

Avant que Lyon et Paris, sa dauphine, ne retrouvent les quarts de finale de la Ligue des champions le 22 août, de belles affiches pour ces demi-finales de la Coupe de France féminine : les Guingampaises, 12e de D1, reçoivent au stade Roudourou les Lyonnaises et leurs 14 titres de championnes d’affilée. Seulement 100 000 personnes seront autorisées dans les gradins à cause du coronavirus. Les Parisiennes retrouvent de leur côté les Bordelaises à 20h30 à Libourne.

Chez les femmes aussi, les cinq mois de coupure pourraient rééquilibrer les débats. Reportage d’Alexandre Vau.

Tags

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close
Close